Cap Retraite parle de la période Baby boom: pic démographique et mentalité

Un grand nombre de bébé est né après la Deuxième Guerre Mondiale notamment entre 1945 et 1955. Le taux de natalité était faible depuis 1880, mais il a connu un pic démographique juste après la guerre. Cette augmentation de la naissance s’est poursuivie selon Cap Retraite (Voir sa présentation sur ce lien) jusqu’en 1965 avant de connaitre à nouveau une baisse progressive.

L’augmentation des naissances : chiffres clés avec Cap Retraite

Plus 110 000 naissances ont été inscrites peu après la grande guerre. Ce nombre est passé par la suite à plus de 160 000 en 1963. Ce chiffre a lentement diminué à 120 000 durant les années suivantes.

La génération Baby boom a connu des périodes de turbulence entre les années 50 et 60. Suite à la diminution progressive du taux de natalité en 1965, les baby-boomers ont déterminé de grands changements tant sur le plan démographique que sur le plan économique.

Ils ont vu la période économique prospérer après la guerre puisque de nombreux pays ont été reconstruits. L’économie florissait donc, permettant une amélioration de mode de vie sur le plan du bien-être et du salaire.

Des sécurités sociales ont été créées durant cette période en entraînant une augmentation considérable de la qualité de vie. L’hygiène et les soins médicaux ont connu un pas en avant et ils sont devenus plus qu’accessible selon les études sur le blog de Cap Retraite.

A la retraite aujourd’hui

La génération Baby boom est actuellement en train de disparaître du circuit du travail, elle atteint généralement l’âge de la retraite. Si c’était une période florissante durant les années 60, sa disparition massive du circuit du travail connaît aujourd’hui des conséquences majeures pour certains pays.

La disponibilité des mains d’œuvre pour remplacer ces séniors est très limitée et le paiement de ces pensions est actuellement source de questions. Pour cela, une analyse de tout le système social doit être effectuée puisqu’un déséquilibre au niveau de la population risque d’exister.

Cette génération va devenir des « papy-boom » entre 2000 et 2020. C’est un fait sociologique essentiel qui contribue au vieillissement d’une population pour un pays tel que la France.

Le Baby boom lié aux Trente glorieuses

Les baby boomers ont une mentalité bien spécifique : ce sont des vrais idéalistes et ils respectent le « travail à vie » et l’autorité. C’est le privilège de cette génération !

Cap Retraite explique que qu’ils ont été gâtés par la vie où prospérité et paix les accompagnaient durant presque un demi-siècle. Ils ont grandi dans la sérénité, le plein-emploi et surtout la prospérité leur permettant d’avoir une qualité de vie bien meilleure que celle d’aujourd’hui.

L’augmentation brusque du taux de natalité a permis leur création. Ils représentent un pic très important dans la démographie et ont participé à un moment de croissance économique essentiel pour certains pays, mais ils vont tôt ou tard tous partir à la retraite.

La proportion de personnes non actives contre les personnes actives change radicalement. Il faut pourtant noter que la sécurité sociale et les pensions légales dépendent de ladite proportion. Voir les explications de Cap Retraite en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *