Yannick Dacheville fait découvrir les plus grands ports au monde

Un port est une infrastructure située sur un des littoraux maritimes du monde, sur les berges d’un lac ou sur un cours d’eau. Il est utilisé pour accueillir des navires de tout genre sur les côtes d’un pays, afin qu’ils chargent ou déchargent leurs marchandises.

Il est protégé par plusieurs digues (ou môles) avec de multiples darses et est aménagé par des jetées, des quais et des pontons. Il peut comporter quelques petits navires ou des milliers de bateaux et installations industrielles de production.

Les plus grands ports du monde se caractérisent par l’évolution de leur trafic qui se mesure à partir de la masse de marchandises échangées, du nombre d’escales ou de la valeur des biens transportés.

Un classement basé sur le tonnage est dressé par la presse et par d’autres institutions spécialisées. Les échanges réalisés par le trafic maritime représentent une grande partie du commerce international et de la mondialisation, car les navires de porte-conteneurs, les navires de cargos et les navires pétroliers transportent chaque année des milliards de tonnes de marchandises.

Trafic maritime et unités de mesure avec Yannick Dacheville

Yannick Dacheville parle de certains ports qui ont été créés depuis des siècles (Marseille, Venise, Anvers, Gênes, Amsterdam, Londres, etc.), ce qui leur permet de jouer un rôle prépondérant dans le trafic maritime. Ils influent sur le commerce mondial.

Les échanges commerciaux inter-pays voient se développer les flux maritimes, ce qui permet à tous les pays du monde de bénéficier de la conteneurisation qui permet d’accroitre, de rationnaliser et de standardiser les échanges. Plus de cinq milliards de marchandises, dont deux milliards de produits pétroliers et dérivés, deux milliards de produits manufacturés et un milliard de matières premières, sont échangées par voie maritimes.

Certains ports comptabilisent leur trafic par le volume total de marchandises, par la valeur totale de ses marchandises ou par le nombre de conteneurs. D’autres comptent les marchandises déchargées ou le tonnage du navire.

Les ports spécialisés dans les denrées liquides (pétrole brut, produits chimiques, GNL, etc.) ou solides (charbon, minerais, céréales, etc.) se trouvent en haut du classement en terme de volume, tandis que les ports spécialisés dans les conteneurs sont bien classés en terme de valeur.

Les ports à conteneurs sont aussi des ports spécialisés : terminaux à conteneurs de ports polyvalents ou ports spécialisés dans le transbordement de marchandises, explique Yannick Dacheville (cliquer ici pour le connaitre).

Les conteneurs utilisent le TEU ou l’EVP (Twenty Foot Equivalent Unit ou Equivalent vingt pieds), comme par exemple un conteneur de 40 pieds correspond à 2 EVP et un conteneur de 20 pieds correspond à 30 m cubes. Un conteneur d’un EVP mesure 2,591 m de haut, soit 8,5 pieds, 2,438 m de large, soit 8 pieds et 6,058 m de long, soit 20 pieds. Certains ports comptent parfois 2 fois voire 3 fois les conteneurs transbordés.

Les unités de mesure de poids de marchandise sont la MT (Metric Ton ou Tonne Métrique) qui équivaut à une tonne, la HT (Freight Ton) ou la RT (Revenue Ton).

Les différentes façades maritimes du monde entier

De nombreux ports ornent les façades maritimes du monde entier, en commençant par l’Asie, du côté du pacifique, qui forme la première façade maritime mondiale.

Elle bénéficie d’une très forte croissance liée aux échanges avec les deux autres pôles de la Triade (UE et États-Unis) et d’une croissance soutenue des économies du Japon, de la Corée du Sud, de Hong Kong, de Taïwan et de Singapour.

L’Asie de l’Est et l’Asie du Sud-est dominent le classement des grands ports du monde avec 16 ports parmi les 20 premiers, selon Yannick Dacheville.

Le littoral chinois s’est ouvert au commerce mondial à la fin des années 70 avec Deng Xiaoping. Cette stratégie économique permet à la Chine de développer une certaine transition vers l’économie de marché en attirant des Investisseurs Directs Etrangers (IDE) dans des Zones Economiques Spéciales (ZES).

Tianjin (situé sur les rives du Bo-Haï) se retrouve ainsi en 2011 à la tête du classement des grands ports mondiaux, suivi de 9 autres ports chinois.

L’ouverture du littoral du Guangdong (plus riche province de Chine, à côté de Hong Kong et de Macao) permet à l’époque le développement d’un ensemble portuaire extraordinaire dans le delta de la rivière des Perles avec Guangzhou (5e port mondial) et Shenzhen (16e port mondial). On remarque aussi le développement rapide du port de Ningbo (7e) dans la province du Zhejiang, de Qinhuangdao (12e) dans la province du Hebei, Qingdao (6e) dans la province du Shandong et Dalian (8e), situé dans la province du Liaoning.

De nouvelles provinces complètent le dynamisme de la façade maritime chinoise avec des ports, comme Fuzhou, Quanzhou, Xiamen, Huanghua, Lyanungang, Yantaï et Yingkou.

Cliquez ici pour suivre le parcours de Yannick Dacheville.

Le littoral japonais fait partie des plus anciennes façades maritimes asiatiques et du monde. Le pays dépend fortement des échanges vers l’extérieur. Son plus vaste ensemble portuaire est la baie de Tokyo (la plus grande agglomération mondiale) avec plus de 600 millions de tonnes de trafic. Tokyo est classé 48e port mondial, Yokohama 29e et Chiba 22e, mais c’est Nagoya (avec la présence de Toyota) qui détient le plus important port de commerce. Le port est classé plus forte croissance en 2006 et se place à la 15e place mondiale. Les ports d’Osaka et de Kōbe sont respectivement à la 41e et 42e place.

Le littoral de la Corée du Sud (le plus actif de l’Asie) dispose d’une large ouverture maritime avec en face le Japon et la Chine, à une position stratégique de la façade pacifique de l’Asie orientale.

Les ports de Ulsan (20e), Busan (9e et principal port de Corée), Gwangyang (33e) et de Inchon (34e) connaissent des taux de croissance très élevés en 2006.

Les ports Européens bénéficient de multiples façades, dont la mer Baltique, la mer du Nord (ou Northern Range constitue la 2e façade maritime mondiale de la mer du Nord à la Manche), les îles britanniques, l’océan Atlantique, la mer Noire, la Méditerranée occidentale, et orientale.

La mer du Nord (le rail du Nord) rassemble plus de 600 millions de tonnes de trafic, dominé par le port de Rotterdam (1er port Européen et un des 4 principaux ports du monde avec plus de 40 km de quais) constitue la véritable porte d’entrée de l’Europe.

Le bassin méditerranéen est la seconde façade maritime la plus importante d’Europe. Elle est essentielle pour l’approvisionnement en pétrole et pour l’importation de produits d’Asie par le canal de Suez.

Marseille (43e avec plus de 85 millions de tonnes de marchandises) est le port principal de cet archipel avec de nombreux concurrents, dont Algésiras La Linea (46e et port principal situé entre la péninsule ibérique et le Maghreb) et des ports d’Espagne, tels que Valence (1er port méditerranéen de conteneurs et 57e mondial), Barcelone, Tarragone.

Certains ports d’Italie, comme Gênes (81e), Livourne et La Spezia (85e port de conteneurs mondial), Trieste et Gioia Tauro (38e port à conteneurs mondial) avec en plus le port de Malte (Marsaxlokk) font aussi partie de cette agglomération, explique Yannick Dacheville sur Linkedin.

Le port de Tanger Med un important situé au Maroc (avec la présence de la première usine Renault en Afrique), sur le détroit de Gibraltar en Méditerranée (à 14 km des côtes espagnoles). Il est devenu une des plateformes logistiques les plus modernes de la Méditerranée se trouvant au milieu du passage du commerce maritime mondial Est-Ouest entre l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord. Il attire ainsi de nombreux investisseurs étrangers.

Les autres ports du Proche-Orient sont en Egypte, tels qu’Alexandrie (87 e port à conteneurs), Damiette et Port-Saïd (43 e port à conteneurs), en Israël avec Izmit (64e port mondial), Haïfa et Ashdod, à Istanbul avec Izmir et en Turquie avec Içel.

Les Etats-Unis disposent de 3 ouvertures maritimes (une sur l’océan Atlantique, une autre sur le Golfe du Mexique et la dernière sur l’océan Pacifique), ainsi que des installations portuaires au Mexique, au Canada et au Brésil.

Cette attractivité s’opère grâce aux échanges pétroliers et gaziers du Texas et du Mexique, qui combine 6 ports dans le classement des ports les plus importants, dont les ports de Louisiane Méridionale, de Bâton-Rouge, de la Louisiane du Sud (13e port mondial, le plus grand port et la première porte maritime d’Amérique), de La Nouvelle-Orléans, du Texas de Houston (14e) et de Beaumont.

Le littoral brésilien connait une forte croissance dû aux flux avec l’Amérique du Nord et l’Europe. Le Brésil constitue un point prédominant du continent Sud-Américain, grâce au Mercosur et au développement de l’agriculture, ce qui le place aujourd’hui en haut du classement dans le commerce mondial de produits alimentaires (1er en Café, jus d’orange et sucre, 2e en soja et 3e en bovins).

Yannick Dacheville aime ce pays qui comprend 4 ports, dont les plus importants sont les ports de Tubarão (25e) et de l’Itaqui (26e), de grandes métropoles avec Sepetiba (35e situé à Rio de Janeiro) et Santos (36e situé à Sao Paulo) et bien d’autres, comme Sao Sebastião (78e), Paranaguá (93e) et Itajaí.

Les littoraux africains pèsent moins de 2% des flux mondiaux, car ils disposent de peu d’infrastructures, sauf pour le cas de l’Egypte. L’Afrique du Sud (première puissance économique de l’Afrique) avec le port de Richards Bay constitue un des plus importants ports d’Afrique (43e), avec à la suite les ports de Saldanha Bay (64e), de Durban (42e port à conteneurs) et du Cap.

Les structures portuaires du Maghreb comptent également avec celle du Maroc (port de Casablanca et de Tanger Med). Ils permettent une connexion avec le reste du monde entre l’Hinterland, le littoral et le Foreland.

Classement des plus grands ports commerciaux du monde

Le commerce maritime est un élément important pour l’économie internationale, car 85% des marchandises transitent par la mer, soit 10 milliards de tonnes de marchandises transportés par les navires marchands.

Le critère de classement est le nombre de milliers de tonnes ayant transité au cours de l’année.

Le plus grand port mondial est Singapour (depuis près de 20 ans). Il est cependant classé 2e en tonnage et en trafic conteneurs.

Hong Kong est classé 11e aujourd’hui, mais est longtemps resté à la première place de 1987 à 1989, de 1992 à 1997 et de 1999 à 2004, soit près de 12 ans de règne. Il est en moins forte croissance comparé aux autres ports chinois, mais reste le 3e port mondial en conteneurs, d’après Yannick Dacheville.

Le 1er port de ce classement est le port de Ningbo-Zhoushann (avec 873 millions de tonnes de marchandises manipulées), situé en Chine, dans la province du Zhejiang, à proximité de la baie de Hangzhou. Il est crée en 2006 et est le résultat de la fusion de 2 ports, dont Ningbo et Zhoushan.

Le port de Shangaï est le 2e plus grand port de Chine et de la planète entière avec 755 millions de tonnes de marchandises transités en 2014 et 36 540 000 conteneurs en 2015.

Le 3e port du classement est le port de Singapour (classé dans le top 10 des pays les plus riches du monde), en Chine, avec 580 millions de tonnes de marchandises manipulées en 2014. Il est le 1er en termes de conteneurs, soit 27 millions d’EVP par an.

Le Port de Tianjin est le 4e plus grand port de Chine et aussi du monde avec 540 millions de tonnes de marchandises en 2014.

Le Port de Tangshan (en Chine) est classé 5e avec 500 millions de tonnes de marchandises en 2014. Il est le plus important de la province du Hebei (ville du Nord-est de la Chine, sur les bords de la mer de Bohai).

Le port de Canton (Chine) est classé 6e avec 500 millions de tonnes de marchandises, le port de Qingdao (Chine) est 7e dans le classement avec 480 millions de tonnes, le port de Rotterdam (Pays-Bas) est 8e avec 444 millions de tonnes, le port de Dalian (Chine) est classé 9e avec 420 millions de tonnes et le port de Hedland (en Australie) est classé 10e avec 372 millions de tonnes.

On remarque ainsi la présence de 7 ports chinois, ce qui fait de la Chine la 2e plus forte puissance économique du monde, et de l’Asie le 1er importateur et exportateur dans le commerce maritime mondial (le déchargement de conteneurs se fait en Asie à 58%, en Europe à 20%, en Amérique à 16% et en Afrique à 5%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *