Cap Retraite parle des troubles du sommeil des ainés

La régression quantitative et qualitative du sommeil dépend de l’âge. Ainsi, les troubles y afférents apparaissent au fur et à mesure que la vieillesse avance. Dans une publication de Cap Retraite sur LinkedIn, il est dit que chez les personnes du troisième âge il est fragile.

Les explications sur ces troubles mettent en évidence les causes et les solutions pour y remédier.

Les troubles du sommeil des seniors selon Cap Retraite

Généralement, il est constaté que leur sommeil n’est pas profond. Cela dépend soit de la vieillesse soit d’une maladie. En effet les nombreux décès auxquels ont assisté souvent les seniors agissent négativement sur les fonctions cognitives en provoquant l’insomnie.

Cap Retraite précise que d’autres facteurs peuvent provoquer les difficultés à dormir profondément chez eux. En réalité les problèmes médicaux et émotionnels, les changements dans le style relatif à la vie de la retraite, la désynchronisation de l’horloge biologique peuvent être à la base des troubles.

Le manque de sommeil peut provenir des douleurs occasionnées par l’arthrite et l’ostéoporose qui sont des maladies de vieillesse. Certains problèmes respiratoires et conditions cardiaques influencent négativement leur repos. Souvent les médicaments utilisés pour soigner ces maladies sont capables de perturber l’endormissement à cause des effets secondaires. Par exemple avec les diurétiques, attendez-vous à vous lever la nuit pour aller souvent aux toilettes, c’est une source d’insomnie.

Parlant de changements dans le style de vie, Cap Retraite explique à ce propos que les personnes retraitées ont des difficultés à dormir la nuit par rapport à celles ayant le même âge mais qui sont encore en activité. En principe lorsque vous vous êtes bien préparé, c’est à la retraite que les seniors ont tout le temps de voyager, d’apprécier le temps, d’effectuer des activités dont ils rêvent depuis des années. Autrement, vous avez prévu de quoi vous occuper et vous fatiguer, cette manière de se maintenir toujours en activité aide à trouver le repos puisque vous n’avez pas rompu avec les habitudes.

Par contre, ceux qui ne se sont pas préparés resteront oisifs. Ils passeront tout le temps à faire la sieste dans la journée pendant que les autres se donnent à des occupations. Pendant la nuit, ils n’arriveront plus à dormir. Comme conseil, vous devrez respecter les heures de coucher et de lever, cela vous évitera de passer trop de temps éveillé la nuit. Evitez d’utiliser la chambre comme un lieu de récréation ou pour fuir la monotonie. La sieste doit être prise avant 15 h et ne doit pas dépasser une heure de temps.

Quel que soit l’âge, les émotions comme l’anxiété et la dépression influencent négativement le l’endormissement. Chez les séniors, précise Cap Retraite (voir ici), les soucis de santé, de sécurité financière, de crainte de se faire soigner pendant longtemps peuvent provoquer l’insomnie.

Très souvent il arrive que les changements dans les circonstances de la vie soient à la base de dépression chez les seniors. C’est ainsi que la solitude ou le décès du conjoint ou ami affecte l’humeur et le sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *